Ne ratez pas
Accueil » Débats » Présidentielle 2017 » Un Centre “Girouette”, vraiment?
François Baroin

Un Centre “Girouette”, vraiment?

Avec son attaque sur François Bayrou, celui qui rêve d’être le futur Premier Ministre de Nicolas Sarkozy s’enfonce dans la politique politicienne, ce que ne supportent plus les Français. Seuls quelques centaines de milliers de militants sarkozystes apprécient, ce qui continue de marquer l’éloignement de nos élites avec le peuple qu’ils aspirent à gouverner.

Une girouette, le Centre? Non des convictions!

En qualifiant François Bayrou de “Centre girouette”, Nicolas Sarkozy (euh, pardon, François Baroin) veut dire que le Modem n’aurait aucunes convictions. Car, selon lui, il a refusé de faire gagner Sarkozy en 2012.

Mais c’est justement parce qu’il a des convictions que Bayrou a refusé de soutenir la dérive droitière de l’UMP et de son candidat! Des convictions humanistes, européennes, économiques, institutionnelles, mais aussi en matière de méthode de gouvernance (la fameuse moralisation de la vie publique).

Ce n’est bien évidemment pas Bayrou qui a permis à François Hollande d’arriver au pouvoir, mais Sarkozy lui-même, avec sa porosité acceptée des idées du FN! À cela, les Français n’ont pas voulu adhérer, et ont donc répondu de la seule façon que la loi électorale de la Vème République leur permet : voter contre un candidat, en choisissant l’autre.

L’insulte, l’arme des faibles

Calomniez, il en restera toujours quelque chose. L’équipe Sarkozy a donc la haine tenace. Or, être guidé par la haine ne présage rien de bon. On le voit dans le parcours du très policé Baroin, sommé d’avaler les couleuvres de la droitisation Buissonnière par haine de Juppé. Pire, de la défendre. Et maintenant de surenchérir sur la haine de Sarkozy vis-à-vis de Bayrou, alors qu’il l’appelait à l’union en 2012… mais poliment éconduit par ce dernier! Oui, la haine est bien mauvaise conseillère…

Jusqu’où la haine va-t-elle conduire l’équipe Sarkozy? À trier les votes du Centre? Il y aurait donc les bons centristes (la minorité d’entre eux qui soutiennent Sarkozy), et les mauvais (la majorité d’entre eux)?

On peut se demander si la pince à linge à géométrie variable se posera dans les mêmes termes pour les votants venant de l’Extrême Droite. Sarkozy refusera-t-il leurs voix? Bien sûr que non, il compte même sur eux. Pourtant, on parle de primaire de la Droite et du Centre, pas de celle de la Droite et de l’Extrême Droite…

La clarification, Messieurs, n’est pas à sens unique!

À propos Pragmocrate

Pragmocrate
Cadre commercial et marketing. Professionnel de l'industrie de la construction.
x

Voir aussi

Emmanuel Macron, head of the political movement En Marche !, or Onwards !, and candidate for the 2017 French presidential election, celebrates after partial results in the first round of 2017 French presidential election, at the Parc des Expositions hall in Paris, France April 23, 2017.   REUTERS/Benoit Tessier     TPX IMAGES OF THE DAY

#NousAvonsVotéMacron

Dans les dernières années, l’espace politique du Centre dans sa version traditionnelle ...