Ne ratez pas
Accueil » Débats » Pourquoi Juppé plutôt que Fillon
Juppé Fillon

Pourquoi Juppé plutôt que Fillon

Nous avons besoin de redonner de l’espoir aux Français, qui en ont bien besoin. Car ils souffrent. Avec le chômage, la perte de pouvoir d’achat (même chez ceux qui ont un emploi), la crainte d’attentats, le communautarisme grandissant, la délinquance sans limites, et la perspective de s’enfoncer chaque année un peu plus. Nos enfants préfèrent fuir et aller chercher un eldorado ailleurs, car l’avenir est bouché ici.

Rien n’est inéluctable. Nous devons donc réformer la France, mais aussi l’Europe. Bien sûr, il ne faut pas se le cacher, le moment de la réforme sera difficile, car les effets positifs attendus n’arriveront que sur le moyen terme. Par contre les efforts à réaliser seront immédiats. Il faudra donc tenir bon, tous ensemble, dans une période assez chahutée.

Mais nous ne pouvons pas continuer à creuser notre tombe comme on le fait depuis 40 ans. Car maintenant, c’est la tombe de nos enfants que nous sommes en train de creuser! François Lenglet fait ce même constat dans son dernier ouvrage.

Alors quoi, nous nous rabaisserions à faire payer à la chair de notre chair notre manque de courage? Nos parents nous ont fait le coup sans trop s’en rendre compte, mais nous, nous savons.

Faisons donc les efforts nécessaires, certes douloureux, pour assurer un avenir à la génération suivante. On ne peut pas vivre tranquillement avec 2000 milliards de dettes! Les taux vont rapidement remonter de l’autre côté de l’Atlantique avec l’élection de Trump. Si ça ne veut pas dire grand chose à certains français, voici la traduction : les remboursements de nos emprunts risquent d’être multipliés par 2 ou 3. Imaginez votre crédit logement ou votre loyer multiplié par 2 ou 3… Dans quelles dépenses couper? À l’échelle de l’Etat, la réponse est simple, mais difficile à mettre en œuvre : dans les frais de fonctionnement, et dans le niveau de protection sociale. Il faudra donc faire des efforts, car nous vivons depuis trop longtemps bien au dessus de nos moyens. Qui veut vivre en France le même scénario que la Grèce?

Le mieux placé pour réformer : Juppé

“La France est prête” à faire les efforts, selon l’expression de l’économiste Robin Rivaton. Mais faut-il encore que ces efforts soient justes et acceptés. Si les Français estiment que seule une partie d’entre eux en auront les bénéfices, ça ne marchera pas. Pire, le pays se bloquera, comme en 1968, ou en 1995. Juppé en a fait l’amère expérience. À vouloir réformer trop vite et trop fort, on braque ses concitoyens. Qui veut aller loin ménage sa monture.

Et c’est là qu’est en fait la principale différence entre Juppé et Fillon. Leurs programmes économiques préconisent des mesures assez semblables et comparables. Fillon veut quand même aller un petit peu plus vite, et un petit peu plus fort. Mais en aura-t-il les moyens?

Car son électorat est celui de la droite française conservatrice. Si elle rassemble beaucoup de monde, cela n’en fait pas pour autant une majorité de Français. Oui, il a gagné le 1er tour de la Primaire de la Droite et du Centre. Mais cela ne représente que 4 millions d’électeurs, sur un total de 40 millions à l’élection présidentielle!

Si son élection en mai 2017 peut sembler acquise aux médias (attention tout de même de ne pas vendre la peau de Marine Le Pen avant de l’avoir tuée!), ça ne lui donnera pas pour autant une majorité solide et prête à le soutenir sans failles dans ses mesures.

Juppé, quant à lui, pourra bénéficier d’un soutien beaucoup plus large dans la population française. Car il est ouvert au Centre, mais aussi aux “déçus du Hollandisme”, c’est-à-dire les sociaux-démocrates qui pensaient que Hollande pouvait réussir à redresser la France. Ils savent très bien maintenant qu’il est complètement disqualifié pour le faire, et ils se tourneront majoritairement vers Juppé, qui incarne ce qu’il manque aujourd’hui à l’Etat, l’autorité, le sérieux, et la compétence pour réellement redresser le pays.

Si je ne remets pas en cause les qualités de Fillon, j’estime que c’est son positionnement trop conservateur qui fera qu’il manquera d’une majorité large. Or, on ne pourra pas réformer efficacement la France sans un large soutien populaire. Juppé l’aura beaucoup plus parmi les 40 millions d’électeurs français, et c’est ce qui lui donnera plus de chances de réussir. Car le souci est bien là : nous avons maintenant l’obligation de réussir à redresser notre pays, sinon, les lendemains les plus difficiles et les plus noirs arriveront sans aucun doute, livrant la France aux Zemmour et aux Le Pen.

Le Général De Gaulle, dont tout le monde se réclame encore souvent, l’avait bien compris. Sans majorité large et un soutien indéfectible des Français, il n’aurait pas pu reconstruire la France après la 2ème Guerre Mondiale. Il n’avait pas hésité à faire rentrer des communistes dans son gouvernement. Si je ne réclame pas ici d’aller aussi loin (loin de là!), la majorité composée des sociaux-démocrates, des centristes, des humanistes, des libéraux, etc… doit se réunir pour redonner l’espoir d’un avenir serein aux Français. Seul Juppé peut arriver à les rassembler!

À propos Pragmocrate

Pragmocrate
Cadre commercial et marketing. Professionnel de l'industrie de la construction.
x

Voir aussi

Emmanuel Macron, head of the political movement En Marche !, or Onwards !, and candidate for the 2017 French presidential election, celebrates after partial results in the first round of 2017 French presidential election, at the Parc des Expositions hall in Paris, France April 23, 2017.   REUTERS/Benoit Tessier     TPX IMAGES OF THE DAY

#NousAvonsVotéMacron

Dans les dernières années, l’espace politique du Centre dans sa version traditionnelle ...