Ne ratez pas
Accueil » Actualités » Le cri des chuchoteurs
Trump Obama

Le cri des chuchoteurs

Donald Trump, 45e Président des Etats-Unis.

L’écrire et le lire ne me permettent pas encore d’y croire complètement, encore moins de l’accepter. Mais il faut pourtant s’y résoudre à condition de le faire de manière active. Mon point de vue est le suivant; celui d’un farouche démocrate, un social-liberal, français et européen, ayant vécu 8 ans aux États-Unis et largement américanophile. Je vous livre ces pensées telles quelles, sans recherche bibliographique complémentaire, et donc à la merci de quelques oublis ou approximations.

Une spirale infernale

Il est très difficile de dire aujourd’hui “c’était evident, on le savait!”, ou encore “c’est à cause de la politique des huit dernières années” d’un Président qui a tant réformé malgré les difficultés et qui part avec 56% d’opinions favorables. Mais ce résultat ne sort pas du chapeau non plus.

Il y a à mon avis deux lames de fond qui mènent le monde d’aujourd’hui :

  • l’exclusion d’une grande majorité de la population mondiale de notre système économique et leur sentiment d’abandon et de rejet des élites (corrompues)
  • le retour d’une idéologie sectaire de domination, conquête et destruction, l’islamisme radical, véritable nazisme du 21e siècle.

On voit ces deux idées évoquées au travers de mots si souvent dits et répétés: les effets pervers de la globalisation, et la menace de l’islam politique.

On y voit aussi des conséquences et réactions depuis plusieurs années: de “occupy wall street” à “nuit debout” sur le versant économique, et bien sûr la montée du terrorisme dans de nouvelles formes plus imprévisibles, plus proches de nous, plus meurtrières aussi avec la création de Daech pour la partie nouvelle idéologie dominatrice/destructrice.

Le mélange des deux s’opère dans une spirale vicieuse qui s’auto-alimente, créée cette fameuse et profonde crise identitaire qui se caractérise par une recherche de sens, un retour aux sources, un fort conservatisme, une montée des communautarismes, une peur et une haine de l’autre, un repli sur soi. Cela donne lieu aussi à des mouvements politico-sociétaux notamment en France avec la manif pour tous et sens commun par exemple.

Deux éléments fondateurs

Les États-Unis, temple du communautarisme mais que je qualifierai d’integré puisqu’il fait intrinséquement parti de leur système de société, sont davantage habitués à se définir par rapport à la condition, la religion, l’origine de chacun. L’existence de ces groupes est donc moins surprenante.

Mais il y a deux éléments fondamentaux qui sont à la fois inoubliables et omniprésents, et pourtant qui ne me semblent pas avoir été beaucoup évoqués dans les commentaires que j’ai entendu hier dans le contexte de l’élection de Donald Trump: les attentants du 11 septembre 2001 (l’islam radical) et la crise financière de 2008 (la globalisation et les élites corrompues).

Petit à petit depuis 2001, nous avons vu l’action et le discours politique évoluer et tracer la voie de la présidence de Trump d’abord avec les guerres de Bush junior et la bêtise de ses interventions publiques, puis avec le Tea Party que les Républicans ont laissé s’installer en leur sein, et sa représentante de 2008 Sarah Palin.

L’impact profond du 11 septembre et de la crise des subprimes ont donné naissance à cette majorité silencieuse et blessée qui a porté Trump au pouvoir.

Un analyste politique sur CNN donnait l’exemple d’un commerçant qu’il avait interrogé au sujet de ses clients et du vote Trump et qui avait répondu avec une expression imagée que j’ai trouvé remarquable “oh yes, we have many leaners”. To lean signifie se pencher, et il qualifiait de “leaners” ces clients qui se penchaient vers lui au dessus du comptoir pour lui dire silencieusement “je pourrais bien voter Trump…”.

La discrétion voire la honte de ces chuchoteurs s’est transformée en un cri puissant.

Un jeu mondial de dominos

Ce qui a été dit et répété dans les dernières heures et qui me semble tout à fait vrai, c’est que nous avons là un mouvement mondial qui prend différentes formes dans différents pays, et en particulier cette année avec le BREXIT et l’élection américaine. C’est très vraisemblablement l’expression d’une même voie.

Cette voie est portée par de nombreux leaders dans plusieurs pays, et devient de plus en plus visible pour avoir déjà bénéficié de victoires électorales locales ou nationales: Farage et UKIP au Royaume Uni, Petry et l’AfD en Allemagne, Le Pen et le FN/RBM en France. D’autres pays européens ne sont pas en reste avec Hofer en Autriche, Wilders en Hollande et Orban en Hongrie.

Ajoutez à cela les leaders et régimes totalitaires assumés comme la Corée du Nord, ou se cachant derrière des non-dits comme la Chine ou la Russie, ou malheureusement dictature en devenir comme la Turquie d’Erdogan. Envisagez les tensions de voisinage en mer de Chine méridionale, entre l’Inde et le Pakistan, l’Iran et l’Arabie Saoudite, la Russie et l’Ukraine, et bien sûr entre Israel et Palestine, sans oublier les guerres parmi lesquellles la plus polarisante et destructive en Syrie… vous avez un mur de dominos qui ne demande qu’à s’écrouler.

Si le BREXIT et l’élection de Trump sont les reflets d’un même vote, nous devons maintenant veiller à en enrayer la progression. La France est bien sûr une piece maîtresse dans cette cascade de dominos.

La situation que je viens de décrire de manière assez lapidaire et un peu simpliste, ne me semble pouvoir évoluer ou être contrôlée qu’à une seule condition: une Europe puissante et influente.

La France a un rôle majeur et absolument central à jouer, et les élections de 2017 lui donne une nouvelle responsabilité dans l’objectif de la construction de cette Europe Puissance. Les hasards du calendrier font que les élections fédérales en allemagne se tiendront aussi en 2017.

2017 sera donc l’année de tous les espoirs et de tous les dangers.

Ne nous pouvons pas échouer.

 

À propos Olivier Nataf

Olivier Nataf
Fondateur de Blogueurs Centristes. Conseiller National MoDem, Secrétaire de la Fédération des Français à l'Etranger du MoDem (FFE-MoDem). Auteur du blog DesMotsCrates.
x

Voir aussi

Emmanuel Macron Louvre

Vers les législatives

Les Français ont choisi leur Président, Emmanuel Macron. Ce second tour a ...