Ne ratez pas
Accueil » Débats » Présidentielle 2017 : les primaires remplacent le 1er tour !
Primaire Droite

Présidentielle 2017 : les primaires remplacent le 1er tour !

Puisque les sondages annoncent Marine Le Pen au second tour, voire aussi en tête, quels que soient les autres candidats challengers, son rival est quasi certain d’être élu. Cette élection nous vole notre premier tour. C’est pourquoi nous avons tous notre mot à dire pour choisir grâce aux primaires, de gauche comme de droite, le challenger le meilleur ou le moins pire pour le pays.

Habituellement, le premier tour de l’élection présidentielle sert à choisir notre candidat préféré, puis le second tour sert à tout le moins (si notre préféré n’y est pas) à éliminer celui que nous ne voulons pas. Il est aussi l’occasion de se mettre d’accord sur un rassemblement, voire une alliance, par soutien des perdants du premier tour à un des deux gagnants. C’est entre les deux tours que sont validés les derniers réglages des investitures aux législatives qui suivent un mois après et que se profilent les rapports de force futurs à l’Assemblée nationale.

Mais en 2017 le contexte est différent. Hormis pour les partisans du FN, c’est pour les autres comme si l’élection n’était plus qu’à un seul tour. La nouveauté de cette présidentielle est aussi la généralisation des primaires, à gauche, à droite et chez les écologistes EELV.

Si le vote des primaires était limité aux adhérents de chaque parti, le gagnant bénéficierait probablement aux candidats les plus radicaux, ayant la ligne la plus dure qui en général polarise les militants. L’élection présidentielle aurait une offre de candidats autour desquels l’ensemble de la population aurait du mal à adhérer ensuite face à la candidate Marine Le Pen. Un rival qui focaliserait le rejet (Sarkozy ou Hollande) risque, par l’abstention, de faire passer Le Pen. Il est donc crucial, vital, d’avoir un challenger qui au moins ne suscite pas le rejet, voire maximise la satisfaction de l’ensemble des Français. C’est donc plutôt un bien que les primaires soient ouvertes.

C’est en cela que les primaires sont devenues le premier tour de l’élection présidentielle, mais au lieu de nous faire choisir uniquement notre candidat préféré, elles nous permettent aussi déjà de peser pour rejeter les candidats que nous ne voulons pas.

Il s’ensuit aussi une nécessité de rassemblement dès le premier tour puisqu’on ne pourra pas le faire entre les deux tours. Du coup les clivages internes au sein des partis ont tendance à s’exacerber pendant les primaires, ce qui explique la fracture ouverte entre Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, sur le thème du rassemblement ou non avec les Centristes, notamment François Bayrou.

Ne vous laissez pas voler votre premier tour, votez à la fois à la primaire de droite et à celle de gauche !

À propos Marie-Anne Kraft

Marie-Anne Kraft
Auteur de "La révolution humaniste", Conseillère Nationale du MoDem, candidate Le Centre pour la France aux législatives 2012
x

Voir aussi

Emmanuel Macron, head of the political movement En Marche !, or Onwards !, and candidate for the 2017 French presidential election, celebrates after partial results in the first round of 2017 French presidential election, at the Parc des Expositions hall in Paris, France April 23, 2017.   REUTERS/Benoit Tessier     TPX IMAGES OF THE DAY

#NousAvonsVotéMacron

Dans les dernières années, l’espace politique du Centre dans sa version traditionnelle ...