Ne ratez pas
Accueil » En Une » Union Européenne: un espace de citoyens à démocratiser (2/2)
EU Citoyens

Union Européenne: un espace de citoyens à démocratiser (2/2)

Nous reprenons la conversation là où nous l’avons laissée, avec deux questions pour démocratiser l’UE: la responsabilité citoyenne et les opportunités d’expression des citoyens.

La responsabilité citoyenne est une idée complexe car elle consiste à appeler le peuple à ne pas céder à des discours simplistes et caricaturaux, les inviter à une prise en main de leurs opinions, leur demander un effort que certains sont découragés de fournir tant ils ont perdu la foi dans nos institutions et surtout dans nos leaders politiques et leurs discours. C’est la fameuse « faute à Bruxelles » qui inonde les canaux médiatiques. Il faut donc faciliter un peu le travail, et prendre la responsabilité d’aider les gens à s’informer sur les enjeux de politique européenne. Faut-il imposer par la loi la diffusion d’émissions européennes, l’obligation des chaînes publiques et autres canaux d’information à mettre en avant les séances du parlement européen, les sujets d’actualité qui sont au cœur des débats à Bruxelles et Strasbourg?

  • L’invitation plus fréquente de nos députés et autres personnalités européennes non-françaises sur nos plateaux télé, dans les interviews radiophoniques ou écrites?
  • Comment expliquons-nous que le débat autour de TAFTA ait été si opaque et peu présent autrement que par l’invective de ceux qui s’y sont opposés même s’ils le faisaient à juste titre?
  • Comment expliquons-nous que les tribulations de la primaire de la Droite aient été omniprésentes pendant plusieurs semaines, alors que les élections européennes de 2014, et notamment les débats entre les candidats à la présidence de la commission européenne, ont à peine eu l’honneur de quelques minutes d’information quotidienne?
  • Faut-il créer une chaîne de télévision européenne qui assurerait toutes ces fonctions?

C’est aussi le rôle des média de passionner les gens pour l’Europe qui les concerne tant et qu’ils délaissent autant. Le service Europe Direct existe pourtant pour rendre l’information disponible mais sa visibilité et réduite et la compréhension même des enjeux exige un renfort significatif sur le plan éducatif, et ce dès le plus jeune âge. La place de l’Europe dans les programmes scolaires d’EMC dont nous avons parlé précédemment (NDLR dans notre livre) est donc à développer et sanctuariser.

Les occasions au cours desquelles nous pouvons nous exprimer en tant qu’européens sont en fait assez nombreuses: participer systématiquement aux élections européennes, militer dans un parti politique, s’impliquer dans une association civique, ou encore se mobiliser autour d’une Initiative Citoyenne Européenne (ICE). On sait encore moins que l’on peut également participer à des consultations sur des projets européens en cours, notamment sur des sujets d’échanges commerciaux, et contribuer au processus législatif.

Mais pour que les citoyens se mobilisent et utilisent ces outils démocratiques, il faut que cela en vaille la peine. Participer à l’élection de personnes qu’on ne connaît pas et dont on ne comprend pas ce qu’elles font n’est pas particulièrement motivant ce qui nous ramène donc au premier point sur l’éducation et l’information.

Enfin, initier ou signer une Initiative Citoyenne Européenne (ICE) pour n’aboutir à presque rien tant les conditions d’exécution, de validation et de prises en compte législatives sont à la fois complexes et limitantes, ne peut décemment pas demeurer sans réforme et simplification. Il est important de rendre le processus plus accessible en mettant plus de transparence dans les règles d’admissibilité, plus de flexibilité dans les règles d’identification des signataires, le nombre de signatures nécessaires, les délais à respecter. Il faudra aussi augmenter l’impact attendu en cas de succès c’est à dire l’impact législatif réel.

Il faut donc lancer un débat paneuropéen sur une telle réforme pour impliquer les citoyens à un juste niveau.

À propos Olivier Nataf

Olivier Nataf
Fondateur de Blogueurs Centristes. Conseiller National MoDem, Secrétaire de la Fédération des Français à l'Etranger du MoDem (FFE-MoDem). Auteur du blog DesMotsCrates.
x

Voir aussi

Emmanuel Macron Louvre

Vers les législatives

Les Français ont choisi leur Président, Emmanuel Macron. Ce second tour a ...